Perrier #unenouvelleformedeplaisir ?

La dernière campagne publicitaire de Perrier déchaîne les passions sur les réseaux sociaux, en cause : les sous-entendus graveleux. L’allusions sexuelle étant la marque de fabrication de Perrier et de la publicité en général, ce qui choque le plus dans cette campagne sont les protagonistes :

Un jeune homme ersatz d’Yves Saint Laurent, deux blondes (une à nattes et une hipster à lunettes), une rousse, un garçon manqué et une brune sulfureuse (qui mérite un prix d’interprétation), le tout dans un appartement haussmannien de 250m2. Sans oublier l’intervention d’une grand-mère qui aurait pu être « Poupette » dans La Boum. Il ne manque plus que Sophie Marceau et LOL 2 aurait pu voir le jour.

Bilan : Publicité répétitive qui manque cruellement de diversité, d’originalité et de réalisme sur la jeunesse… en dehors de Paris. On lui préférera la réclame censurée de Gainsbourg en 1976. A vous de juger !

 

Publicités


Catégories :Actus Décalées

Tags:, , , , , ,

Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :