La lettre non censurée de J.F Copé

Le ON/OFF des meilleurs passages de la lettre de Jean-François Copé envoyée à ses adhérents le 28 mai.

« Mes chers amis »

→ Je les compte sur les doigts d’une main amputée.

« Les décisions fortes que j’ai prises hier et que j’ai annoncées »

→ Que vous avez tous pu lire sur Twitter avant que je ne puisse déguster mon pain au chocolat.

« Ensemble, nous » x6

→ Je n’étais pas tout seul dans cette merde, merci de le reconnaître !

« Nous avons remporté aux élections municipales une victoire sans précédent dans l’histoire de la Ve République, semant dans toutes les communes de France, des graines qui compteront à l’avenir. »

→ Bien sûr, je n’y crois pas une seule seconde, ce n’est plus mon problème de toutes les façons.

« L’UMP est confrontée à une lourde épreuve. »

→ C’est fini mais un nouveau parti verra bientôt le jour avec les mêmes personnes. L’amnésie tient à peu de choses. UFD, RPR, DL…

« Fidèle à la mission que vous m’avez confiée. »

→ Mission que je me suis confiée.

« Des déceptions humaines, lors des querelles internes qui ont suivi mon élection ou lorsque des ambitions individuelles ont brouillé la dynamique collective. »

→ Apocalypse now à côté, c’était le club Mickey. Une vraie boucherie.

« Il apparaît que l’UMP a très vraisemblablement réglé des factures qu’elle n’aurait pas dû honorer. »

→ C’est sûr, avéré, certifié, formel, fondé, indiscutable, clair.

« Dans cette affaire terrible, je veux vous le dire une nouvelle fois, mon intégrité est totale. »

→ Je n’ai jamais fait mes courses chez Fauchon avec ma carte de tickets restaurants.

« Elle m’enseigne une leçon simple. »

→ Je ne serai pas Président de la République.

« Tout doit être fait également pour que jamais plus de telles irrégularités ne soient possibles à l’UMP, ou dans d’autres partis politiques. »

→ On va continuer mais on sera plus attentifs sur les éventuelles preuves et notre entourage. La fraude nécessite une vigilance constante, assurer nos arrières, l’affaire Cahuzac aurait dû nous le rappeler.

« Hier matin, mardi 27 mai, j’avais convoqué un bureau politique exceptionnel de l’UMP. »

→ Hier matin, Nicolas Sarkozy m’a appelé.

« En octobre prochain, un congrès sera organisé : vous aurez de nouveau la parole pour désigner le Président de notre parti. »

→ Les bulletins sont déjà dans l’urne, ne vous inquiétez pas.

« Cette responsabilité historique rappelle celle du Général de Gaulle qui, en 1958, a remis la France en quelques mois sur la bonne voie grâce à un programme de réformes radicales. »

→ J’avais le choix entre du Jaurès et de Gaulle mais un consultant spécialiste en citations politiques m’a dirigé vers ce choix.

« Je pense d’abord à vous. Je continuerai de marcher avec vous sur le chemin de la reconquête. Du fond du cœur, je veux vous dire « Merci ». »

→ Ce sont les mots du stagiaire qui a d’ailleurs écrit cette lettre. Je n’allais quand même pas perdre mon temps à vous rédiger une lettre sentimentale et larmoyante. Comme vous m’avez déjà enterré, j’ai pris mes dispositions. Si vous souhaitez tout de même me contacter, je serai à Saint-Martin. Alain Juppé m’avait conseillé le Québec mais ça ne plaisait pas à ma femme.

Publicités


Catégories :Actus Décalées, ITW censurée

Tags:, , , , , , , ,

1 réponse

  1. Je vote pour les off !

Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :